Tribalab du 11 mai 2020

Échange en vidéconférence (zoom), entrée libre à tous.

Conférencier et animateur : Lonzozou Kpanake,  professeur à la TÉLUQ.

Sujet : Ils sauvent nos vies, mais à quel prix?

Depuis le début de la pandémie de Covid-19, les professionnels de la santé sauvent nos vies en prenant des risques majeurs pour leurs propres vies et celles de leurs familles. À travers le monde, des milliers de soignants ont été contaminés par le virus de la Covid-19 sur leurs lieux de travail et plusieurs centaines en sont morts. Cette situation suscite un questionnement de grande importance: l’engagement moral des professionnels de la santé à sauver nos vies est-il inébranlable en contexte de pandémie?

Quand : 11 mai 2020, à 11h

Lieu : https://teluq.zoom.us/j/95567376896?pwd=bHRrbENyWENzblJkVnk1NFRvcnJvdz09

Pour détails, écrivez à beatrice.pudelko@teluq.ca avec « tribalab » dans l’objet du message.

 

Tribalab du 13 avril 2020

Échange en vidéconférence (zoom), entrée libre à tous.

Sujet : Comment attribuer de manière équitable les ventilateurs aux malades de la COVID-19 au Québec?

L’objectif des mesures de riposte contre la pandémie vise à maintenir les besoins de soins en deçà des capacités de nos systèmes de soins. Cet objectif ultime a pour but d’éviter les scénarios de rationnement où les professionnels de santé devront prioriser l’accès aux ressources médicales vitales mais rares (ex: ventilateurs). Les professionnels de santé dans certains pays sont déjà confrontés à ces choix difficiles (ex: Italie, Iran). Les Ontariens réfléchissent à développer un protocole de rationnement qui pourrait guider les professionnels de santé si la province venait à être confrontée à ce scénario. Un tel scénario est réaliste au Québec. Comment devrions-nous allouer les ventilateurs artificiels au Québec si nous nous retrouvions dans cette situation?

Animateur : Lonzozou Kpanake

Quand : 13 avril 2020, à 11h

Lieu : https://teluq.zoom.us/j/392807820?pwd=dDdHb21kby94MlRYUVJhNHViTVZlQT09

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Lonzozou Kpanake est professeur à la TÉLUQ.

Tribalab du 27 janvier 2020

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : La conception d’un jeu sérieux numérique : partage d’expérience issu d’un projet de recherche

Animateur : Patrick Plante

Quand : 27 janvier, à compter de midi

Lieu : L’animateur sera à Québec dans les bureaux de la TÉLUQ, local 2210. On assistera par vidéoconférence à Montréal dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 12.042.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Patrick Plante est professeur à la TÉLUQ.

Tribalab du 3 décembre 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : Le français à Montréal

Animateur : Maxime Laporte

Quand : 3 décembre 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 11.051.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Maxime Laporte est président de la Société Saint-Jean-Baptiste. Il est le plus jeune à avoir exercé cette fonction dans toute l’histoire de cette institution fondée en 1834. Il est président-fondateur de la Fondation pour la langue française (FLF), une organisation philanthropique indépendante.

Tribalab du 21 octobre 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : L’accès libre démystifié

Animateurs : Mylène Lalonde (Montréal) et Patrick Plante (Québec)

Quand : 21 octobre 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 12.001. L’événement aura aussi lieu à Québec dans les bureaux de la TÉLUQ, local F008.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Mme Lalonde est technicienne en documentation à la TÉLUQ, M. Plante est professeur à la TÉLUQ.

 

Tribalab du 7 octobre 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : La division du travail à l’université : un sujet d’actualité ?

Animateurs : Béatrice Pudelko
Quand : 7 octobre 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 12.042.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Mme Pudelko est professeure à la TÉLUQ.

Tribalab du 9 septembre 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : Où en est le projet d’indépendance du Québec ?

Animateur : Gilbert Paquette

Quand : 9 septembre 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 11.051.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Gilbert Paquette a été ministre dans le gouvernement de René Lévesque, il est professeur émérite à la TÉLUQ.

Tribalab du 25 juin 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : Instruction and Learning

Animateur : Stephen Downes

Quand : 25 juin, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 12.001. Il y aura rediffusion dans les bureaux de Québec au F008.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Stephen Downes est un chercheur réputé en éducation; il est notamment l’inventeur des Massive Open Online Courses.

Tribalab du 10 juin 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : Discussions autour des MOOCs

Animatrices : Sophie Beaupré et Naïma Tebourbi

Quand : 10 juin 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 12.001.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Tribalab du 4 avril 2019

Échange du midi, entrée libre à tous.

Sujet : Les presque-accidents : un indicateur de risque routier ? Approche croisant des mesures déclaratives et des mesures objectives.

Conférencier : Patricia Delhomme

Quand : 4 avril 2019, à compter de midi

Lieu : Dans les bureaux de la TÉLUQ, au 5800, rue Saint-Denis, entrez par le bureau 1105 à Montréal (Québec) (métro Rosemont), local 11.051.

Pour détails, écrivez à lemire@gmail.com avec « tribalab » dans l’objet du message.

Résumé
Les recherches relatives au risque routier et ses antécédents se sont couramment appuyées sur l’analyse des accidents, des sanctions pour infractions et(ou) des comportements à risque. Peu d’entre elles se sont intéressées aux « presque accidents ». L’on entend par presque accident, un événement dangereux lequel, sans action corrective de la part d’autrui ou de soi-même, aboutirait à un accident. Dans le cadre du projet MEDOC (MassE de DOnnées de Conduite pour modélisation d’un feed-back incitant à la conduite favorisant la sécurité selon les déplacements des automobilistes, financé par Fondation MAIF), B. Palat, G. Saint Pierre et moi-même avons essayé d’apporter un éclairage sur les presque accidents se produisant au volant des automobilistes et d’identifier les automobilistes les plus exposés au risque. Croisant des mesures déclaratives et des mesures objectives, nous nous sommes appuyés sur un ensemble d’indicateurs 1) les variables liées aux déclarations des participant(e)s pour décrire ces presque accidents et identifier les facteurs de risque individuels et 2) les variables liées à la dynamique du véhicule et aux actions de conduite. Nous avons examiné auprès d’un échantillon composé de 154 automobilistes (53 % d’hommes, en moyenne âgés de 39 ans, ayant le permis voiture depuis 19 ans et parcourant au volant 16 367 km par an) les presque accidents qu’ils ont rencontrés au cours de deux mois de conduite. Au total, les automobilistes ont déclaré avoir rencontré en moyenne 2,7 par automobiliste (N = 439). Une typologie de l’ensemble ces presque accidents a été réalisée. Une autre analyse réalisée sur plusieurs mesures auto-déclarées, et la fréquence des accélérations et décélérations critiques enregistrées de manière automatique, auprès de 131 automobilistes a permis d’identifier trois groupes d’automobilistes en particulier un groupe d’automobilistes (n = 43) à risque (plutôt jeunes, masculins, impliqués dans des accidents de la route, ayant perdu beaucoup de points, chercheurs de sensations fortes et sensibles à la distraction, utilisateurs de leur véhicule pour exprimer leur colère, qui ont des occurrences plutôt élevées de presque accidents de type accélération).

Biographie

Patricia DELHOMME, docteure en psychologie, directrice de recherche HDR au laboratoire de psychologie des comportements et des mobilités, du département Aménagement, Mobilité Environnement de l’IFSTTAR (Institut Français des Sciences et Technologies des Transports, de l’Aménagement et des Réseaux). Elle participe à de nombreux projets de recherche, le plus souvent pluridisciplinaires, relatifs à la sécurité routière. Dans le domaine du développement durable, elle s’intéresse aux stratégies visant à encourager les automobilistes à moins prendre leur voiture pour un usage individuel et à les amener à davantage utiliser les transports en commun (train, métro, tram, bus) ou des modes actifs de transport (comme la bicyclette) ou à pratiquer le co-voiturage et l’éco-conduite. Elle mène des recherches interventionnelles en comportements de mobilités pour étayer l’efficacité/l’efficience de campagnes de communication et de messages de prévention/de promotion de comportements éco-compatibles et d’interventions auprès des usagers de la route dans le cadre de stages du permis à points. Elle travaille sur l’acceptabilité d’aides à la conduite et de voitures hautement automatisées. Une attention particulière est accordée aux processus d’apprentissage initial de la conduite ou de réapprentissage de la conduite des cérébrolésés (essentiellement des jeunes traumatisés crâniens), ainsi que de la pratique de l’éco-conduite.

Elle a supervisé le travail de plus de cinquante doctorant(e)s et post-doctorant(e)s et a publié plus de 90 articles dans des revues internationales à comité de lecture. Elle participe à de nombreux jurys de thèse de doctorat et de HDR et évalue régulièrement des projets de recherche en psychologie ou pluridisciplinaires. Elle intervient dans les Masters de « Psychologie de la Cognition » de l’Université Paris 8 et de « Psychologie sociale appliquée » de l’Université Paris Nanterre. Elle est ou a été membre de comité éditorial de plusieurs revues (Accident Analysis and Prevention, Bulletin de Psychologie, Journal of safety Research, Recherche Transports Sécurité, Revue Européenne de Psychologie Appliquée) et est editeur associé de Transportation Research Part F: Traffic Psychology and Behaviour.